1 ) Toutes les conditions sont réunies pour battre Sarkozy le 6 mai.

2 ) Le Front de Gauche s’est installé comme une force politique incontournable de cette élection, celle qui va permettre la victoire de la gauche !

3 ) Le Front de Gauche finit loin devant le Modem et Europe Écologie, déjouant tous les scénarios de « recomposition au centre » : l’avenir de la gauche passera par le Front de Gauche !

4 ) 15 601 nivernais et nivernaises ont voté pour Jean-Luc Mélenchon !

5 ) la campagne que nous avons menée a marqué l’opinion, notamment dans la Nièvre;

6 ) des centaines de contacts nouveaux ont été noués partout dans le département. C’est une base essentielle pour futurs nos combats communs !

Mais évidemment, des éléments assombrissent le tableau :

1 ) Le score du Front de Gauche est en deçà de ce qu’avaient permis d’espérer les sondages. Dans les derniers jours, il est visible que de nombreux électeurs, acquis au vote pour le Front de Gauche, ont finalement été sensibles aux appels au "vote utile".

2 ) Le FN finit à un haut niveau, devant le Front de Gauche… notre objectif (ambitieux) de mettre JL Mélenchon devant Le Pen n’est donc pas atteint pour cette fois. Mais cela valide notre choix de faire du combat contre le programme du FN un axe essentiel de nos campagnes !

Parmi les premiers enseignements dans le département :

F. Hollande arrive nettement en tête, 3.3% de plus que Royal en 2007 et 3 points de plus que son score au niveau national.

A droite, Sarkozy paye son bilan, il recule de 5 311 voix et moins 3,70 % sur 2007, confirmant le très mauvais état de la droite dans le département depuis de nombreuses années. Il est même talonné par Le Pen, à moins de 3 points derrière. Le transfert de voix de Sarkozy 2007 vers Le Pen 2012 est évident.

Avec 19.58%, Le Pen recueille plus de 25 000 voix, et dépasse 20% dans 192 communes sur 312, notamment dans le nord du département. Remarquons qu’il ne s’agit pas uniquement d’un vote « rural », car si elle fait généralement ses plus faibles résultats dans les villes (à Nevers et à VVauzelles aux alentours de 15.5% par exemple), elle fait plus de 20.5% à Cosne. Rappelons encore que l’extrême droite (Le Pen père + Mégret) atteignait déjà 18,31 % en 2002.

Le résultat du Front de Gauche s’établit à 11.95%, mettant la Nièvre dans le tiers des meilleurs départements français.