Monsieur le Ministre, Nous tenons à vous faire part des fortes craintes des salariés de l'entreprise ANVIS de Decize concernant leur entreprise et leur emploi. Le transfert du pôle recherche et développement (ANVIS SD) est prévu sur le technopôle de Magny-Cours pour septembre 2013. Il concerne 48 salariés. Séparer la recherche et le développement de la production, c’est éloigner les chercheurs du savoir faire des ouvriers. D’autre part, l'entreprise ANVIS SAS comprend deux autres secteurs: un secteur d’environ 300 salariés qui travaillent dans l'équipement automobile (pièces antivibratoires, amortisseurs, mélanges) et un secteur de 110 personnes qui produit des pièces pour l’industrie (nucléaire, ports…). Or le PDG vient d’annoncer le possible arrêt de l’activité pour l’automobile. Par ailleurs nous apprenons la mise au chômage partiel des salariés de Faurecia à Cercy la Tour, commune voisine. Dans la Nièvre, l’activité des équipementiers automobiles représente un peu plus de 3000 emplois. Ces annonces suscitent un réel émoi. Depuis 2008, le département de la Nièvre a connu la suppression de 3000 emplois industriels. Cela suffit ! Il nous paraît inacceptable que le gouvernement assiste impuissant à ces destructions massives de l'emploi industriel français, alors qu'il a affiché dans l'intitulé de son ministère l'ambition d'engager le redressement productif du pays. Nous vous demandons d'intervenir pour garantir les potentialités et permettre le développement de la Filière Automobile dans la Nièvre, qui comprend d’autres grandes entreprises comme Valéo notamment. Cela souligne d’autant plus l’urgence de donner de nouveaux droits aux salariés et à leurs représentants, et de prendre des mesures pour interdire les licenciements boursiers. Nous demeurons bien entendu à votre entière disposition pour vous fournir tous les renseignements que vous jugeriez nécessaires pour traiter avec la diligence appropriée ce dossier. Nous vous prions de bien vouloir agréer, Monsieur le Ministre, l'expression de notre haute considération.

Monique CHOQUEL, Candidate du Front de Gauche à l’élection législative dans la 2ème circonscription de la Nièvre, Directrice d’école à Guérigny (58)

Olivier SICOT, Suppléant, 1er adjoint au maire de Varennes-Vauzelles, enseignant-chercheur à l’Institut Supérieur de l’Automobile et des Transports de Nevers