Monsieur le Ministre, Le nouveau Président de la République française a rappelé avec force, dès le jour de son investiture, la place essentielle que doit tenir l’Education au sein de notre Nation. Depuis des années, l’école dans notre pays est malmenée, aussi bien par la déconsidération subie par les personnels de l’éducation Nationale que par les coupes budgétaires qui lui ont été imposées. Nous, candidats du Front de Gauche sommes particulièrement sensibles et attentifs aux questions de la formation de notre jeunesse. Ne pas donner à l’éducation les moyens qui lui sont nécessaires pour assurer ses missions, c’est mettre directement en péril l’avenir de nos enfants et de notre société. Le suffrage universel a démis Nicolas Sarkozy et son gouvernement. Le peuple de France a clairement sanctionné la politique menée ces cinq dernières années. Il nous revient aujourd’hui de construire un nouveau projet pour une école de qualité qui permette la réussite de tous. La programmation de la fermeture de 9 postes dans la 2ème circonscription (28 dans le département) dans le 1er degré à la rentrée prochaine, va porter à plus de 100 le nombre de classes supprimées dans la Nièvre depuis cinq ans. Cela concerne des classes maternelles, des classes élémentaires et des postes d'enseignants spécialisés. La situation est intolérable. C’est pourquoi nous demandons dès maintenant un moratoire sur ces fermetures de classes prévues à la rentrée 2012. Dès l’installation de la nouvelle Assemblée Nationale au mois de Juillet, nous porterons l’exigence d’un réel débat sur l’avenir de l’école et sur la mise en place de mesures concrètes garantissant à tous les Nivernais la possibilité de scolariser leurs enfants au plus près de chez eux dans les meilleures conditions. Nous proposerons notamment un plan de recrutement pluriannuel d’enseignants et de personnels d’encadrement afin de rattraper le retard qui touche la Nièvre. En concertation avec les enseignants et les parents d’élèves, nous porterons également l’exigence d’un plan d’investissement pédagogique pour chacune des écoles de la Nièvre et une formation de qualité pour les enseignants. Comme vous le voyez, Monsieur Le Ministre, transformer l'école pour assurer la réussite de tous pose de nombreuses problématiques. Afin de vous présenter plus en détails l’ensemble de nos propositions pour la Nièvre, nous vous proposons une rencontre dès le mois de Juillet suivant vos disponibilités. Dans l’attente de vous lire, nous vous prions de bien vouloir agréer, Monsieur le Ministre, nos respectueuses salutations.

Monique CHOQUEL, Candidate du Front de gauche à l’élection législative dans la 2ème circonscription de la Nièvre Directrice d'école à Guérigny (58)

Olivier SICOT, suppléant, 1er Adjoint au Maire de Varennes-Vauzelles